Accéder au contenu principal

Amis ennemis

Ami, mais qu'est ce donc ce mot, que signifie-t-il ? Je me le demande encore aujourd'hui, je me demande ce que veut dire ce mot et à qui il doit être associé.

Depuis toujours, je fais une différence entre ami-pote-copain, car pour moi ces trois noms ne définissent pas la même chose. Un pote est quelqu'un avec qui l'on peut rigoler, passer des soirées, de bons moments mais rien de plus. Un copain est quelqu'un de plus proche, avec qui l'on a également de bons moments mais plus intenses qu'avec un pote et avec qui l'on est plus lié. Un ami est quelqu'un avec qui l'on a de bons moments, avec qui l'on partage tout ou presque, quelqu'un à qui l'on se confie sans pudeur et avec qui on ose vraiment être soi-même. 

Mais l'ami est-il vraiment celui qu'on croit être ? Pouvons nous dire de quelqu'un qu'il est notre ami si l'on est pas le sien en retour ? Là est toute la question, on pense souvent être ami avec quelqu'un puis un beau jour les masques tombent et la personne ne ressemble plus du tout à ce qu'elle était, à ce qu'elle représentait en temps qu'ami pour nous. Et c'est bien ça qui est le plus dommage. 

Je vais vous raconter mes amitiés. Celles du collège ne sont que de passage et pas vraiment intense, car nous sommes encore des enfants et nous n'avons pas vraiment de sentiments à proprement dit. Tout le monde est un peu notre ami et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. 
Mais au lycée, là les liens d'amitié s’amplifient et de vraies amitiés naissent. Du moins à vue d’œil.
Quand je suis arrivée au lycée, j'étais seule et n'avait pas d'amis mais seulement des connaissances de collège. C'est donc avec eux que j'ai fait mes premiers jours au lycée, puis au fil des semaines j'ai commencé à lier un lien avec une fille, jour après jour on était de plus en plus proche puis on a fini par devenir amie. J'ai donc passé ma première année de seconde en sa compagnie, mais c'était une amitié assez éloignée. Je n'arrivais pas à me confier à elle et elle non plus. 
Puis j'ai redoublé ma seconde et j'ai donc fait de nouvelles rencontres, dont deux jeunes filles. De nature insociable je n'avais donc pas le contact facile, puis on s'est finalement parlé puis on est par la suite devenu amies

Cette année de seconde, comme je m'en rappellerai pour de nombreuses années. C'est de loin la meilleure année que j'ai passé dans ce lycée. J'étais avec deux amies extraordinaires, avec qui je passais mes journées à rire, blaguer, avec qui je partageais tout. 
Une d'entre elle, qui avait le même prénom que moi d'ailleurs, mon dieu, mais elle, cette perle ! Je crois que l'on était faite pour se rencontrer, on a fait les 400 coups ensemble, toutes les conneries que l'on pouvait faire c'était ensemble et pas avec quelqu'un d'autre. Il a même était dit que l'on était trop proche, la jalousie peut-être. Mais c'est en partie grâce à elle que j'ai autant apprécié mon année de seconde. 
Et puis la deuxième, très réservée mais tout aussi sympathique. C'était un peu notre cobaye, elle était très naïve et on pouvait lui faire croire ce que l'on voulait alors on en jouait et ça nous amusait beaucoup. Toutes les trois c'était le trio parfait, on partageait tout, jamais une journée les unes sans les autres, même après les cours on continuait de se parler par messages. 

Et puis on est passé en première, on a choisi toutes les trois une filière différente alors on était séparées et dans une classe seule chacune. Mais malgré ça au début on est resté unies et on continuait nos petites habitudes de l'année passée. Puis on a toutes les trois rencontré une copine qui est par la suite devenue une amie. Et les choses sont devenues petit à petit différentes, moins proches toutes les trois, moins ensemble et surtout avec de nouvelles personnes. C'était difficile de voir du nouveau monde avec nous, chacune d'entre nous était plus ou moins jalouse des liens nouvellement créés avec l'amie en question. Au fur et à mesure, les trois nouvelles se sont adaptées et sont "entrées" dans notre cercle amical. Pour l'une d'entre elle se fut plus facile car elle était déjà dans le lycée l'an passé, pour l'autre bien qu'elle était dans notre lycée également l'an passé cela ne fut pas facile voir impossible, le feeling ne passait pas hormis avec l'amie (la notre aussi) de sa classe. Et puis la troisième, nouvelle arrivante dans notre lycée, on a eu beaucoup de mal à l'accepter. Ce qu'elle dégageait ne semblait pas nous correspondre et nous ne voulions pas d'elle dans notre cercle amical. Avec le temps, nous avons appris à la connaître et nous l'avons finalement accepté et avons découvert quelqu'un de très bien. 
L'année de première s'est donc très bien passé bien que de nouvelles personnes aient intégré notre groupe, certains liens étaient plus forts que d'autres entre certaines personnes mais l'entente était relativement bonne. 

L'année du bac ! Et oui, comme tout bon lycéen, à la fin de sa scolarité il y a le bac. Et pour nous, c'était cette année là. L'année commençait bien, puisque nous avions gardé nos classes de l'an dernier et donc nous avions déjà toutes les trois notre amie respective dans notre classe. Malheureusement pour moi, j'ai vite déchanté. Car mon amie à moi devait changer de classe car sa spécialité n'était pas dans ma classe et ils n'étaient que deux à la faire alors ils ont dû changer de classe. Je me suis donc retrouvé seule et l'unique garçon de notre classe lui aussi désormais. Alors j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis mis à côté de lui, et nous avons fini par tisser des liens. Étant côte à côte à chaque cours, il était donc évident qu'une relation amicale allait se créer, ce qui fut le cas. Puis ce jeune homme en question, à force d'être avec moi en cours, était de plus avec moi en dehors des cours. Et mes amies sont toutes ou quasiment, tombé sous son charme et ses yeux bleus. L'une d'entre elle ne le disait pas, mais il a finit par le voir. L'autre ne nous le disait pas, mais cela paraissait évident. Et c'est à ce moment là que les problèmes sont apparus.

Les querelles amoureuses ! 
Mon dieu ce que j'aurai aimé que cette histoire n'existe jamais. Ce qui devait arriver arriva, et l'une de mes deux amies est sorti avec le garçon en question mais elle ne savait pas que l'autre amie était sur le coup aussi. Catastrophe. C'est l'histoire qui a quelque peu ruiné notre amitié,
Deux filles pour un garçon, c'est pas ce qu'il y a de plus évident. Seule l'une d'entre elle l'a eu et est sorti avec lui, certes pas longtemps. Mais c'est ce qui a causé la mort de notre amitié. Suite à leur relation, nous ne parlions plus au garçon ni à la fille. Pas facile pour moi, sachant que j'étais à côté de lui à tous les cours (les cours étaient bien bien longs). Mais leur relation n'a pas duré, et les remords sont apparus. Lui, voyant que je ne lui parlais plus est revenu petit à petit et les choses ont fini par se tasser et redevenir "comme avant". Et avec elle, miséricorde ! C'était l'apocalypse si je puis-dire. L'autre amie ne voulait plus lui parler, ni même la voir limite. Puis un soir en sortant du lycée, celle avec qui lui avait été en couple a voulu mettre les choses à plat et a décidé de parler avec l'autre amie concernant cette relation et leur amitié. Elles ont donc discuté tout le long du chemin qui menait jusqu'à nos arrêts de bus. Puis à l'arrêt de bus, cette histoire fut réglée entre elle. Mais pas entre nous.
J'étais furax, et j'avais du mal à accepter ce qu'il venait de se passer récemment. J'avais le cul entre deux chaises, mais plus d'un côté quand même. Elle a donc voulu mettre les choses à plat avec moi pour le lendemain, et c'est ce jour là que je l'ai vu pleurer pour la première fois. Il était donc convenu que l'on discute ensemble le lendemain matin, discussion qui n'a jamais eu lieu au final puisque les choses sont rentré dans l'ordre immédiatement puisque nous étions au fond liées comme les doigts de la main. 

Nous avons donc terminé l'année de terminale tous ensemble, plus ou moins avec des changements suite à cette histoire. Nous n'étions malgré nous plus aussi proche qu'avant même si l'envie ne manquait pas. Et puis le baccalauréat est arrivé, nous l'avons passé et tous eu avec succès du premier coup. Ah non, pas pour moi, je l'ai eu aux rattrapages ! Et après avoir eu notre diplôme, il était donc dans la logique des choses que l'on prenne chacun notre envol et que l'on commence de nouvelles aventures dans les domaines que l'on voulait. Nous avons donc tous pris des chemins différents et commencé de nouvelles études, pour la plupart d'entre nous à l'Université. 
C'était difficile de commencer de nouvelles choses et en plus sans les acolytes qui nous avaient suivi pendant nos années lycées. On s'était promis de rester en contact et de se voir minimum une fois par semaine. Chose que l'on faisait au début, puis au fur et à mesure les choses se sont dégradées, chacun commençait à prendre ses distances plus ou moins involontairement. Nous avons fini par ne plus parler à l'une de nos amies (du trio), qui était pourtant ma plus grande acolyte ! Puis j'ai fini par renouer contact avec elle, mais seulement moi. Personne d'autre n'a renoué de lien avec elle. Et au fil des semaines plus rien n'était comme au début. On se parlait tous, de moins en moins, on ne se voyait plus. Et ce qui devait arriver arriva. Plus personne ne se parlait.

Aujourd'hui, sur les six personnes que nous étions dans notre groupe au lycée, trois d'entre nous se parlent encore. C'est à dire que je parle encore à l'amie que je me suis fait pendant mon année de première et également à mon acolyte de seconde, avec qui les liens ne sont certes plus aussi forts qu'avant mais avec qui j'ai cependant toujours un lien.

On est donc trop souvent naïf, on pense qu'on réussira à se maintenir tous ensemble. Que le contact restera intact et que l'on sera amis pour la vie. Mais c'est faux. Les masques finissent par tomber lorsque les choses changent, les personnes ne sont plus celles que l'on a connue. Et puis finalement, on s'habitue au fait que certaines personnes ne fassent plus partie de notre vie. Ainsi va la vie 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ambassadrice pour certains sites

Devenir ambassadrice d'un site
- Croquettes Purina One (les initiés) - Félix Sensations Sauce Surprise (les initiés) - Croquettes Pro Plan Sterilised (les initiés) - Häagen-Dazs (les initiés) - Démaquillant Nivea (les initiés) - Dosettes souples Lavazza (les initiés) - Eau micellaire Bioderma (bioderma) - Savon liquide Le Petit Marseillais (le petit marseillais) - Demak'up Expert (trnd) - Un fer à boucler (sampleo)
Aujourd'hui, de nombreux sites nous permettent de tester de nouveaux produits gratuitement, il suffit simplement de s'inscrire sur le site et ensuite de postuler aux campagnes test. Des renseignements concernant vos habitudes vous seront alors demandé, notamment pour voir si vous "coller" avec la campagne ou non. Puis en fin de questionnaire il vous sera demander d'écrire pourquoi vous pensez être l'ambassadeur idéal pour cette campagne, et c'est à ce moment là que tout se joue. Car c'est à ce moment là qu'il faut être concluent, pour avo…